Loisir ou compétition, à chacun sa cible

DSC01333 rec

L’occasion de retrouver ou découvrir la compétition au sein du club local. © Droits réservés

Après deux ans à s’adapter à la crise sanitaire, le club des Archers Yssoiriens a retrouvé un rythme d’activité normal.

Du lundi au jeudi, le boulodrome se transforme en immense champ de tir, où s’enchaînent les flèches. Le club a retrouvé la quasi-totalité de ses effectifs, soit une cinquantaine d’archers, âgés de 7 à 74 ans. Pour son vice-président Georges Badon, « presque tous ont continué l’aventure avec nous, ce qui est bon signe ! »

Les créneaux d’entraînement affichent complets et offrent de nombreuses possibilités aux pratiquants : des tirs de 10 à 25 mètres en intérieur, de septembre à avril, avant de s’entraîner également en extérieur, au Mas, durant la période estivale, où il est alors possible de tirer jusqu’à 90 mètres. « Une autre approche, en devant tenir compte des paramètres météorologiques. »

« C’est vraiment un sport complet »

La discipline permet de développer de nombreuses aptitudes : concentration, coordination, placement, ou encore le respect des autres. « C’est vraiment un sport complet », affiche le vice-président.

Le retour à la normale a permis de retrouver la compétition, voir pour certains pratiquants de la découvrir. Ainsi, le 29 janvier dernier, elle a proposé une rencontre interne, qui a rassemblé la moitié des licenciés

En conditions réelles, les archers ont pu réaliser des tirs, au rythme des feux tricolores utilisés dans les concours officiels. Après une série de flèches sur « cibles anglaises », qui totalise entre 1 et 10 points, ils ont pu tester quelques volées sur blasons « campagne », habituellement utilisés sur des parcours extérieurs, avec des cibles à différentes distances. Un rendez-vous auquel tous ont adhéré. « Ceux désirant aller plus loin par la suite seront formés et accompagnés », complète Georges Badon.

GB3_2.jpg

Au cours de l’année, dès qu’ils le pourront, les Archers Yssoiriens participeront à la promotion de la discipline sur le territoire, en tenant notamment des animations, comme au Téléthon ou le 1 er  mai. « Avant le Covid, nous pouvions avoir jusqu’à 600 personnes qui essayaient. Idéal pour faire découvrir ! ». La dizaine de bénévoles ne manque en effet pas de projets pour développer le club : « Le club pense déjà à demain », assure le vice-président.

Des objectifs dans la ligne de mire, et clairement atteignables…

Résultats

Championnat départemental. En parallèle, au dernier championnat départemental en salle à Riom, des licenciés se sont particulièrement illustrés : Dominique Place a fini 1 er en catégorie Senior 2 Arc à poulies, tandis que Thierry Vacher s’est classé 2 e en Senior 3 Arc classique. Prochainement, le club sera l’hôte du Trophée des Mixtes le 2 avril prochain, qui réunira plusieurs équipes du département, qualificatif pour le niveau national.

                                                            Loïc GERONDE, Correspondant sportif Issoire La Montagne